Lecture : treize raisons de Jay Asher

9782226195531g

Premier vrai article, un article lecture! Bon, je dois avouer, j’ai pas choisi le livre le plus joyeux pour commencer, désolée désolée. Cependant, c’est un livre qui m’a énormément marqué, et j’aimerai éventuellement peut-être, pouvoir le faire découvrir aux autres. C’est donc le roman Treize Raisons dont je vais vous parler aujourd’hui.

J’espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l’histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s’est arrêtée. Et si vous êtes en train d’écouter ces cassettes, c’est que vous êtes l’une de ces raisons.

Résumé : avant de se suicider, Hannah Baker enregistre 7 cassettes, destinées a 13 personnes qui auront contribué à son acte. Une petite vengeance. Chacune de ses 13 personnes recevra à un moment ces fameuses cassettes, qu’elle devra écouter puis renvoyer à la personne suivante. Sur ces cassettes, Hannah explique les différentes raisons qui l’ont poussé à agir, les agissements de son entourage qui ont entraîné son acte. Clay Jensen est l’une de ces personnes. C’est à travers lui que l’on suit l’histoire, que l’on apprend pourquoi et que l’on comprend les liens qu’avait Hannah avec chaque personne, et surtout ce qu’elle a vécu avec eux. Clay n’est pas un persécuteur. Clay n’est même pas fondamentalement méchant. Pourtant, il est une des « treize raisons ». Pourquoi? Qu’a t-il fait? Il faut lire, pour le comprendre.

Mon avis : Comme vous l’aurez surement compris, j’ai été bouleversé par ce livre! Je n’ai jamais vécu le drame du suicide, ni même ne l’ai jamais envisagé, et pourtant, ce livre m’a énormément touché. Il m’a fait réfléchir aussi, sur le sens de la vie, sur le fait qu’elle ne tient parfois qu’à un fil. Que même sans le savoir, chacune de nos paroles et de nos actes comptent. Que plusieurs petits gestes peuvent finalement pousser à l »irréparable.  La goutte de trop. Le gout à la vie qui disparaît. C’est très noir, et très dur. J’ai du pleuré des millions de fois. Mais ça valait le coup. Je ne trouve même pas vraiment les mots pour décrire ce que j’ai ressenti. C’est cruel, mais c’est authentique. Et c’est peut-être ça le plus effrayant : tout ce qui est raconté pourrait arriver autour de nous. A nous, à notre entourage. Tout ça à cause d’un mot ou d’un geste pas arrivé au bon moment, d’un « truc en trop ». Notre comportement est toujours lié à celui de l’autre. Nos actions se répercutent sur l’autre, inévitablement. Et c’est d’autant plus marqué à l’adolescence, où les autres nous semblent dangereux. Ce livre exprime parfaitement cet aspect, selon moi, et on ressent sans difficulté les sentiments de Clay, impuissant face au drame. Ça fait peur, ça fait réfléchir. C’est absolument un livre à lire.

Et voilà les enfants. Je m’arrête là pour aujourd’hui. Désolée, c’est un peu brouillon, mais c’est vraiment difficile de parler de ce livre pour moi. Je le conseille à tous, mais je pense aussi qu’il faut être prêt. Que ce n’est pas un livre à lire comme ça, en passant, mais un livre qu’il faut lire avec patience et force. Un livre qui nous change, et qu’il faut vraiment avoir le courage de lire.

Bonne lecture! Et n’oubliez pas, la bibliothèque, c’est chouette!

Publicités

2 réflexions sur “Lecture : treize raisons de Jay Asher

  1. J’ai lu aussi ce livre, il y a un bon bout de temps, il y a deux ou trois ans au moins, c’est vrai que l’histoire en elle-même est assez dure, et que je suis plutôt sensible de nature, mais je n’ai pas le souvenir d’avoir vraiment pleuré, peut-être quelques larmichettes sûrement ! Je crois que j’ai trouvé ça plutôt étrange puisque je devais avoir grand max 15 ans, et ça a dû me déranger par plusieurs aspect donc je me suis empressée de ranger ça dans ce que j’appelle la « mémoire vague » (je viens de l’inventer) de mon cerveau. En fait j’ai trouvé ça presque inadmissible qu’elle se suicide alors que des personnes tenaient à elle (au moins ses parents) et à un si jeune âge, car comme toi je n’ai jamais envisagé ça, même s’il est clair qu’il ne m’est pas arrivé un dixième de ce qui est raconté dans ce livre. Lecture très intéressante en tout cas, mais je n’ai pas du tout envie de le relire, ça file le cafard !

    • Merci pour ton commentaire 🙂 Je suis d’accord avec toi, je ne pense pas le relire un jour, mais je pense toutefois qu’il faut le lire au moins une fois. Et tout comme toi, je pense qu’elle aurait du se battre plutôt que faire ce qu’elle a fait. Mais peut-être qu’on ne peut pas comprendre tant qu’on ne vit pas ce qu’elle a vécu. Je pense que le suicide est un sujet délicat et difficile à comprendre. J’espère juste que ce livre a aidé certaines personnes à s’en sortir, même s’il est tout sauf positif au final.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s