Mes essentiels de vacances

blog2Salut salut!

Finalement, je poste cet article à mon retour de vacances (deux articles en si peu de temps, ç’aurait été trop beau!) Donc, aujourd’hui je vous ponds un article totalement inutile histoire que mon blog porte bien son nom jusqu’au bout.

C’est donc mes essentiels de l’été que je vous présente ici, ou plus précisément mes essentiels en voyage (outre la crème solaire, un bon maillot de bain et des baskets). Ca va encre être un article à liste (je me rends compte que je fais ça tout le temps. Maniaque, moi?)

1. Mes appareils photos doudou d’amour (oui, la niaiserie j’aime ça)

J’emmène trois appareils photos en vacances (bah ouais on sait jamais!). Bien sûr, les trois sont différents, je suis pas totalement folle non plus. Alors, d’abord il y a mon reflex, pour les vraies de vrai photos, avec tous les réglages qu’il faut. Je vous ai jamais monté mes photos quasiment, mais en vérité j’en fais pas mal. Il y a mon flickr si vous voulez voir (la meuf qui se fait pas du tout de pub).
Ensuite il y a mes deux lomography. J’adore cette marque parce qu’ils font des appareils photos vraiment cools et surtout pas cher du tout! Le premier est un ActionSampler : il fait quatre photos à une seconde d’intervalle, ce qui fait que quand tu développes, tu as tes quatre photos sur la même vignette, et ça te permet de voir le mouvement se décomposer. Plus cool je connais pas, alors l’actionsampler avec 8 trous! Ensuite j’ai mon Mini Diana, minuscule mais si mignon avec ces paillettes (je vous l’avais déjà montré il me semble). Lui n’a rien d’autres en particulier, à part qu’il fait des photos avec un joli effet vieillot avec son grain et des couleurs si spéciales. Un joli bébé argentique!
Pour compléter mon kit de survie photographique, j’emmène bien sûr ma sacoche d’appareil photo, pas bien belle mais drôlement pratique!, et mon trépied, parce que les photos avec un trépied c’est tout de suite plus stable! Et puis je compte me balader en ville de nuit, donc c’est vraiment l’outil indispensable. En plus il est mignon, il parait tous petit mais si je le déplie il devient plus grand que moi, tout en étant 40 fois plus léger!

2. Des livres par milliers!

Si vous observez bien, il ne me reste plus qu’un livre de la liste que je vous avez fait la dernière fois. J’ai lu tous les autres avec passion à la vitesse de l’éclair. L’Amoureux était même halluciné car entre temps, il n’a pas eu le temps de finir son magazine, haha. Mais bon, en vacances je pourrais lire toute la journée sans problème, c’est comme ça. J’en prend 6, pour être sûre de ne pas manquer, haha. J’en ai pris un en anglais pour ne pas m’encrouter (charmant mot), et allez! Finalement j’ai eu le temps d’en lire DEUX. Seulement… Comme quoi mes vacances n’étaient pas de tout repos par rapport à mes vacances à la maison… Mais je compte quand même tous les lire, même si ça me prend un an!

3. Ma 3DS

J’ai craqué. OUi, voilà, je le dis, je l’avoue, j’ai craqué. J’ai acheté la 3DS. Mais j’ai une excuse : ZELDA. Je ne peux pas résister à ce jeu, c’est comme ça. Alors bien sûr je l’ai emmené avec moi même si je l’ai fini (faiblesse), mais j’ai aussi pris d’autres jeux! Deux, en fait, vu que j’en ai pas plus : Mario (ça va, c’est respectable), et Animal Crossing (faiblesse faiblesse faiblesse) pour lequel j’ai aussi craqué, me remémorant ma jeunesse quand je me réveillais tôt juste pour attraper les poissons et les insectes du matin (ce temps est cependant révolu : je dors maintenant). Si j’ai une DS plutôt qu’une autre console c’est aussi parce que la DS est portable, et donc que je peux y jouer dans le train ou en vacances (les deux seuls moments ou je peux me détendre vraiment). Sinon je suis preneuse pour toute console, car si j’avais le temps je jouerai EVERYDAY YEAH YEAH.

4. Un carnet et de l’aquarelle.

Parce que je me suis dit « oh moi cet été je vais dessiner à fond pour m’améliorer! ». Parce que j’adooore dessiner, mais durant l’année je le fais plus par obligation que par envie (ça reste un plaisir, mais moins grand), et en plus je ne suis pas spécialement douée donc j’aimerai m’améliorer. Mais j’avoue, au final, je m’en suis servie une fois. Une seule fois. Honte honte honte! Il faut que je m’y mette vraiment, mais j’avoue que lorsqu’il y avait des sujets que j’avais réellement envie de dessiner, je n’avais pas le temps (car il me faut environ 130 ans pour faire un dessin potable), car mine de rien j’ai passé des vacances chargées (dit-elle pour se donner bonne conscience).

J’avoue, cet article est finalement un peu écourté car il remonte maintenant à 1 mois, et j’en ai d’autres en préparation qui me semble aujourd’hui plus dans mes envies (comme… ATTENTION SPOIL des photos, photos, photos de mon voyage au Portugal, et un autre article, du genre que je n’ai pas l’habitude de faire)

Bisous les p’tits chouuux! 

Publicités

Ô joie!

Pour une fois, la photo est de moi, haha!
Pour une fois, la photo est de moi, haha!

Salut les coupains! (oui, maintenant je décide qu’on est ami)

Aujourd’hui on va parler été! Parce que même si y’a des jours où c’est pas trop trop ça, on est en été, et depuis plus qu’un mois. Oui, c’est une triste réalité quand on sait qu’on a du vrai soleil depuis 2 semaines seulement.

Bon, moi, j’adore l’été, parce que ça rime avec vacances (été, vacances, vacances, été… tu vois bien que ça rime!). A part ça, y’a environ 5 milliards de choses que je supporte pas en été, mais comme ça rime avec VACANCES, je lui pardonne tout. Donc aujourd’hui je vais pas parler des avantages de l’été mais bien de ces DEFAUTS (oui, je cherche la petite bête, et alors?). Si tu ne veux pas me lire me plaindre, passe vite ton chemin!

1. LE SOLEIL

J’adore le soleil, ne te méprends pas. C’est le soleil qui ne m’aime pas, c’est tout. Disons que quand il est bien là, tout fier d’illuminer le monde, je peux tenir environ 2 secondes dessous avant de mourir de chaud/déshydratés/coup-de-soleilée. Comme j’ai la peau extra white, et que je ne bronze environ jamais (enfin si je bronze, mais une fois bronzée je suis comme une personne normale n’ayant pas pris le soleil depuis 2004), j’ai bien sûr la chance de prendre des coups de soleil! Donc je dois me tartiner littéralement de crème (et la crème ça colle, bien sur!) et surtout rester non-stop sous un parasol. Donc cercle vicieux : je ne pourrais jamais bronzé de ma vie. Pour ne pas en rajouter une couche, j’ai les cheveux foncés (enfin bruns quoi!), et donc ça chauffe vite ! Le seul moyen de me faire aller au soleil, c’est de me mettre dans l’eau (Gremlins!). Mais bon, l’eau n »a jamais empêché les coups de soleil, hein.
Pour ne pas en rajouter, j’ai également les yeux très sensibles. Ils sont clairs et donc ne supporte pas le soleil. Genre PAS DU TOUT. Il suffit qu’il fasse un peu clair (un temps nuageux mais pas de pluie par exemple) et je deviens aveugle. Du coup si j’oublie mes lunettes, adios amigos, je reste la journée les yeux fermés (ou alors en mode yeux bridés). Voilà, je crois que ce sera tout pour le soleil (hallelujah).

2. L’EAU

Alors là par contre j’adoooore l’eau! Mettez moi dans la mer et je suis heureuse comme un poisson (une belle sirène). Je passe en général plus de temps dans l’eau que sur la plage (oui bah en même temps ON A COMPRIS que je supporte pas le soleil et que l’eau est ma seule rédemption). Ce que j’aime moins par contre, ce sont les vagues. En fait, j’ai une peur bleue des vagues. Bon, quand elles sont petites j’accepte, et je suis même capable de m’y amuser. Mais au Portugal (où je vais cet été et tous les 2 ans depuis que je suis petite, héhé) elles sont rarement petites et alors là, NO WAY J’Y VAIS PAS. Ca remonte à l’enfance tout ça : je devais avoir, je sais pas, 12 ans peut-être, et je suis restée bloquée dans un rouleau (les pires vagues du monde, aren’t they?) et comme j’ai environ 2 secondes de respiration sous l’eau j’ai cru mourir. Depuis adios les vagues, la fête sera sans moi! Après quand tu prends bien la vague, que tu ressors normalement, là je dis pas, franchement tu te sens plus vivant que jamais, mais entre temps tu as cru mourir trente fois, donc non. J’ai déjà donné!

La deuxième petite blagounette entre moi et l’eau, qui vivont pourtant une histoire d’amour incroyable, c’est que je ne sais pas bien nager. Je sais nager, dans le sens où je ne coule pas, et je n’ai pas l’impression de me noyer dès que je touche l’eau, mais j’avance pas vite du tout et je sais juste faire la brasse et ce que j’appelle « le poulpe » (sur le dos, j’avance.. comme un poulpe quoi). Le crawl je sais le faire, c’est juste que j’ai besoin de me boucher le nez sinon je meurs (triste vie), donc un crawl à un bras ça devient vite compliqué. Donc voilà, je ressemble à tout sauf à une belle sirène quand je nage.
Par contre, troisième blagounette, je nage HYPER BIEN sous l’eau. Enfin je me sens hyper bien, je vais vite et tout (les mystères de la vie). Sauf que j’ai aucune respiration. Ma vie est ratée, je ne pourrais jamais réaliser mon rêve de devenir un poisson. IL y a des choses comme ça que j’adorerai pouvoir faire, mais que mon corps me dit « hahahahahahaha, va te faire foutre ». Donc offrez moi un tuba et je suis MEGA HEUREUSE car je peux un peu réaliser mon rêve et vivre sous l’eau (et là, crois moi, je peux y rester facile 1h30 et toujours me sentir trop bien). Comme ça, ma vie semble être une succession de ratés, mais ça va je le vis bien.

3. LES BESTIOLES

Je n’ai peur d’aucun insecte à ma connaissance (bon, je dis pas devant une tarentule que je partirai pas en courant quand même). C’est juste qu’il y en a que je trouve particulièrement chiant, dont trois qui se battent pour la première place des insectes les plus chiants que je connaisse : la mouche, le moustique, et les bêtes d’orage (toujours au pluriel car elles viennent par milliers : si tu ne connais pas, demande à google, tu vas voir c’est affreux (et surtout ça n’existe que dans certaines régions de france, dont la mienne)). La mouche, déjà je trouve que c’est un insecte franchement dégueu (elle colle ses pattes partout et après elle vient sur tout visage quand tu dors tranquille), en plus c’est moche (franchement, erk.), et surtout POURQUOI CA VIENT TOUJOURS SE POSER SUR MOI QUAND JE DORS? Et ces bzz bzz, tout le temps, dans tous les sens. aaaaah! Et bien sûr, les mouches n’ont pas le même univers que nous, alors les fenêtres, qu’est-ce-que c’est pour elles? Bah un truc où on va foncer dedans avec joie, sans s’arrêter pendant 50min? Bah oui, allez! Insupportable te disais-je!
Ensuite les mosquitos, que tu connais très bien toi aussi. Ils te piquent à répétitions, sucent ton sang à tout va, et te laissent des démangeaisons sur tout le corps. Les moustiques sont particulièrement friands de mon sang, donc les boutons j’en ai partout, jusque sur les doigts de mains (non mais sérieux, y’a du sang ici?). Et j’ai pu remarquer que certains boutons se mettent à gratter uniquement lorsque tu les effleures une première fois. Et là c’est la fin, c’est comme s’ils s’activaient, les vicieux.
Enfin, les bêtes d’orage. Tu peux ne pas connaître, et là tu peux te mettre à prier Dieu chaque jour pour la bénédiction qu’il t’offre. En effet, la bête d’orage est ton pire cauchemar. C’est une bestiole qui vit en bande (par milliers, sans dec’), et qui se colle partout. En gros, ça monte sur toi et après tu as beau la virer, elle revient toujours, et avec ses copines. Donc tu as des micros points noirs tout partout sur toi, mais également sur tout autour de toi. Donc dans ton verre quand tu bois en terrasse, derrière l’écran de ton ordinateur (à l’intérieur, endroit que personne ne peut atteindre SAUF les bêtes d’orages). Et absolument tous les endroits que tu peux imaginer. Ô bonheur!

Voilà je m’arrête là pour aujourd’hui, parce que lire une fille qui se plaint pendant 1500 mots, ça devient dur à force!

Et toi, qu’est-ce-que tu adores en été? Et ce que tu détestes? Lâche toi!