Sam

Salut! Oui j’ai abandonné ce blog pendant 6 mois, mais je reviens maintenant et j’espère que ça sera pour un petit moment. Nous verrons bien ensemble!
Bon en plus je reviens pour me plaindre, donc lira qui voudra.

Aujourd’hui j’ai envie de parler de moi (haha tiens donc) et surtout de mon choix de ne pas boire (d’alcool) et de ne pas fumer (tout ce qui se fume). Enfin surtout je veux parler de la bêtise des gens qui imaginent que j’ai raté ma jeunesse, parce que oui, il y en a, et pas mal en plus!

Au lycée, le problème ne se posait pas, je faisais seulement très rarement des soirées, et quand j’en faisais c’était avec des amis, qui de fait savent que je ne bois pas. Je ne suis pas ultra fetarde à la base (enfin disons que e ne suis pas fetarde comme on l’attend des jeunes…), et on avait jamais de soirée organisée avec plein de monde, ou tout du moins je n’y était pas invité (et c’est parfait comme ça). Du coup jusqu’au lycée je vivais ma vie sans alcool comme un poisson dans l’eau, pas dérangée. A la limite, la seule occasion où je devais refuser, c’était à Noel quand tout le monde boit du champagne. Voilà, pas dérangée donc.

Et puis un jour je suis arrivée dans le supérieur. Les choses n’ont pas changé de mon coté, toujours pas fêtarde et toujours pas buveuse. Je ne demandais rien à personne. Mais dans le supérieur, dans mon école tout du moins, des soirées sont organisées. J’y vais de temps en temps parce qu’on est entre amis, et c’est sympa tout de même. C’est toujours pas trop trop mon délire mais je rigole bien avec ma bande quand même! A la toute première soirée à laquelle j’ai participé, je me suis pris un mur. Gentiment. L’histoire c’est que j’ai commandé un coca (je ne bois toujours pas, tu suis ?), et le mec m’a demandé si j’étais Sam. Effectivement, s’aurait pu être une possibilité, sauf que je n’ai pas de voiture. Donc non, je ne suis pas Sam. Il m’a simplement répondu « Non mais t’es sérieuse, à quoi ça sert putain? » ou quelque chose comme ça. En tout cas sur un ton assez agressif pour que je comprenne « va te faire foutre avec ton coca de merde, t’as pas ta place ici ». Moi aussi je te fais des bisous mec!
A la dernière soirée de l’école, les choses ont été un peu différente, mais le message, bien que plus posé, était le même. J’ai demandé un coca (encore). Le mec a mis 5mn à le trouver ce coca, vraiment 5min sans rire, étonné visiblement de cette demande vraiment incongrue. Non mais un coca, sérieusement ? A une soirée BDE ? Vraiment j’abuse hein!
Un autre exemple pour confirmer la règle! L’Amoureux non plus ne boit pas. Oui, on s’est bien trouvé, c’est clair. Enfin là n’est pas la question. Le fait est que l’Amoureux aime le foot, et qu’il a été voir un match avec des amis dans un bar. Il y a commandé un Ice Tea parce qu’il est plus Ice Tea que Coca, voilà. Le charmant serveur, en lui amenant, lui a bien fait comprendre que franchement ça craint avec un « Et voilà le menu Happy Meal ». Voilà, encore un commentaire de bon petit connard. C’est fou quand même d’être constamment jugé pour les choix qu’on fait, d’autant plus quand c’st un choix parfaitement réfléchi et logique (coucou je veux me souvenir de mes soirées et ne pas mourir  d’un cancer des poumons que j’aurais moi-même provoqué).
Un dernier exemple et après j’arrête, je pense que vous avez compris le message! Mes amis m’ont fait faire un test un peu débile sur internet, et puis bon, j’étais curieuse je voulais voir ce qu’il me dirait! J’ai pas été déçu. En gros c’était une série de questions, et à la fin tu sais si t’es plutôt nympho, alcoolique ou drogué. Tout moi quoi! Bon évidemment, pure comme je suis j’étais aucun des trois. Ce que le test en a déduit ? « Commence à vivre au lieu de survivre ». Encore une fois, les gens pensent que sans alcool et sans fumer on s’emmerde profondément tout le temps, que notre vie c’est de la merde, et qu’on a 40 ans avant l’heure. Et bien, surprise! C’est pas ça du tout. Ce choix que j’ai fait, je l’ai fait pour de bonnes raisons, et je l’assume complètement.

C’est d’ailleurs devenu un jeu avec mes amis,  à me regarder avec de grands yeux quand je touche une bouteille, ou  me proposer en riant de goûter un verre. La différence entre mes amis et ces connards qui jugent sans savoir, c’est le respect. Parce que mes amis, décidément, respectent profondément mon choix. Beaucoup m’ont dit qu’ils me trouvaient très fortes de faire ça, par exemple. Pour moi ce n’est pas spécialement une force, c’est juste une conviction et ce sont pas 3 guignols qui vont me faire changer d’avis. Mais quand même, c’est hyper important de voir que ça peut être accepté. Je pense que tout simplement on s’habitue à être avec moi, haha! Du coup si tu as fait le même choix, bah tout simplement dis « va te faire foutre » à ceux qui comprennent pas, parce que même sans boire on peut s’amuser, et puis au moins tu peux raconter à tes potes bourrés les conneries qu’ils ont racontés et ça c’est quand même vachement drôle! 😉

Voilà, je suis une Sam, si y’a besoin !

 

Des bisous à vous 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Sam

  1. Cet article fait du bien à lire ^^ moi non plus je ne bois pas, et ma meilleure amie non plus, et mes amis les plus proches assez peu finalement. Je n’aime pas trop les grosses soirées, et en prépa pas de soirée BDE, donc de ce côté je ne suis pas trop « la fille qui fait chier » (même si je trouve étonnant qu’il ne fassent pas de cocktail avec du coca ou du jus de fruit, il y a des gens qui n’aiment pas le goût mais aiment l’effet).
    Je n’aime ni le goût, ni l’effet, autant à court qu’à long terme. C’est un peu gênant de savoir qu’on sera jugé si on dit qu’on ne boit pas d’alcool et qu’on ne fume pas, alors qu’au fond de nous on sait qu’on ne regrette pas cette décision et qu’on juge notre personnalité sur cette simple décision. Il n’empêche que justement, si on est capable de s’amuser, d’être « drôle » (c’est à dire faire le con), et de faire des trucs un peu stupide sans avoir peur du ridicule et sans alcool, ça veut dire qu’on est assez à l’aise avec nous-même pour pas avoir besoin d’un désinhibant. Tout ça mériterait de noter les noms des cons qui nous ont fait des remarques à la con et comme ça quand ils auront une crise de foie on pourra aller exhiber notre parfaite santé de non-buveurs devant eux 😀

    • Haha, oui, allons leur montrer comme la vie peut etre sympa sans alcool! Surtout quand je me réveille le matin sans gueule de bois 😀
      Ce que j’ai du mal à comprendre, c’est que je me fous des gens qui boivent, enfin franchement chacun fait ce qu’il veut, peu importe, mais l’invese ne fonctionne pas. Je me sens jugée alors que bon, ça ne concerne que moi finalement!
      Bon en tout cas tu as bien raison, quelque part on est géniale parce qu’on sait s’amuser dans toutes les conditions, avec ou sans alcool, et au moins on est nous-même quelque part ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s