Plutot Molière ou Shakespeare?

9972be55ba838dc0f4f7bb9200e542ca

« Salut Salit Salout les voisinous! », ça c’est Flanders en français

« Hi-dilly-ho, neighborinos! », et ça, le même Flanders en Anglais

Et voilà comment introduire un article avec brio! (oui, ou pas hein.). Dooonc, cet article va parler de la VO, ou plutôt, de la VF. Les deux étant liées, en même temps… Alors voilà, grande question dans ma vie : POURQUOI LA VF? POURQUOI? J’ai été dans plusieurs pays où ils se contentaient de mettre des sous-titres et c’était très bien! Voilà pourquoi aujourd’hui je vais vous exposer les points forts de la VO, et vous obliger à tout regarder en VO parce que de toute façon, après cet article, vous ne pourrez plus vouloir autre chose (oui, j’ai de grande ambition pour changer le monde, et alors?)

1. Le doublage coûte du temps et de l’argent

Comme chacun le sait, en France, on reçoit les séries 5000 ans après tout le monde, et ce, pour une raison. Le doublage. Je parlerai plus tard du doublage raté, donc admettons pour le moment que le doublage soit parfait. Certes, c’est super simple du coup de regarder une série sans la regarder (mais bon, après, où est l’intérêt?), il n’y a plus qu’à écouter et le tour est joué! En plus, pas besoin de lire parce que vraiment lire, c’est dur quand même. Le doublage, ça fait rêver. Mais le doublage, c’est long. Le doublage, c’est cher. Le doublage, si on y avait pas été habitué, on n’en aurait pas besoin. Et surtout, sans doublage, ENFIN on pourrait voir le dernier épisode de Homeland en même temps que les autres (bon, peut-être avec quelques jours de décalage par rapport aux américains, mais pas 6 mois). Le rêve quoi! Plus jamais de spoil possible! Oh mais en fait, le doublage c’est pas le rêve alors?

2. En VO, apprendre une langue tu pourras

Que ce soit une série américaine, anglaise, espagnole, japonaise, belge (c’est une langue comme une autre), grâce à la VO, tu pourras t‘entrainer! On le sait tous (décidement, on est savant aujourd’hui), les français sont nuls en langue. En même temps, en traduisant absolument tous, fallait pas s’attendre à mieux! Du coup, la VO c’est le moyen de renouer avec ta première langue vivante que tu as oublié sitôt sorti du lycée. Ce qui est vraiment cool avec la VO, c’est qu’enfin, tu entends toute les sonorités, et de façon « réaliste », avec tous les accents possibles, toutes les façons de parler, du wes en passant par la bourgoisie, et ça c’est quand même bien pratique. Bon, je ne dis pas non plus que tu vas apprendre le japonais juste en regardant des mangas (quoi que tu peux être super doué!), mais vraiment, ça aide de regarder les choses en VO. Ce que j’aime le plus du plus, c’est entendre des expressions actuelles, car c’est vrai qu’en cours d’anglais on apprend le basique, et pas vraiment les choses qui vont nous différencier d’un touriste lambda. Car c’est quand même vachement mieux pour s’adapter de savoir parler le langage courant des gens avec lesquels tu veux justement t’adapter. En plus, souvent, et c’est là que ça devient très étrange, les traductions françaises sont souvent très « gentilles ». Pourtant, en amérique ils usent et abusent des « bip » pour cacher les gros mots, mais une fois qu’ils sont là, un « shut the fuck up », peut devenir un « peux-tu te taire je te prie », et là, incompréhension. Ça change carrément le personnage, et c’est franchement bizarre et ridicule.

3. L’accent authentique c’est quand même vachement mieux que l’accent cliché

Avec la VO, en général, lorsqu’un personnage est d’une certaine origine, son acteur l’est aussi. Du coup, tu n’entends pas un faux accent espagnol mais bien un vrai espagnol qui parle anglais. En France, c’est un peu différent. J’ai souvent entendu des séries où un personnage espagnol n’était pas du tout doublé par un espagnol, et alors l’accent, on oublie. C’est plus caricatural qu’autre chose, et ça vraiment je déteste. On perd toute crédibilité. Et puis franchement, regarder Game Of Thrones en VO, ça fait quand même rêver. Avec leur accent anglais si sexy, et l’accent de la campagne qui te fond direct dans le décor. Pareil pour Doctor Who, quel bonheur d’entendre le docteur avec son accent si fun! Vraiment, ça change tout! Et puis regarder glee en français, là pour le coup, c’est carrément le désastre. D’où mon quatrième point :

4. Trouver de bons doubleurs, ce n’est pas facile.

Outre le fait qu’on ne trouve pas toujours un italien avec l’accent italien pour jouer un italien, il y a toujours ce problème de trouver des doubleurs qui correspondent vraiment aux personnages. Et Glee, pour ça, s’est vraiment planté. Vive les voix niaises et l’univers cucul! Bon, glee, soit, ce n’est pas non plus la série la moins cucul du monde, mais alors en Français… c’est pire encore! Et bonjour que j’ai une voix aigue et niaise parce que je suis blonde, et vas-y que j’ai une voix de fille parce que je suis gay. Un peu stéréotypés tout ça, non? Il y a des séries que j’ai déjà vu en français qui sont acceptables (Dexter), et une que je trouve vraiment bien faites (les Simpson), où là, ok, les doubleurs sont très biens choisis. Mais concrètement, combien de doublage sont réussis? Bien moins que ceux qui sont ratés! Par contre, des séries que je ne supporte pas en français mais que pourtant j’aime beaucoup en VO il y en a : Glee donc (si vous n’aviez pas compris!), How I Met Your Mother, Pushing daisies, The Office, etc.

5. Bonjour les blagues nulles!

Ce que j’adore aussi dans les VO, ce sont les blagues. Lorsque tu les comprends, c’est quand même bien plus cools! Certaines séries en VF sont drôles, ok, mais alors en VO ça peut être 4000 fois mieux! D’ailleurs souvent les blagues sont traduites mots à mots et ça tombe à l’eau! De même, on perd toute la saveur d’un jeu de mot, puisqu’évidemment, ça ne se traduit pas. Et c’est bien dommage, car certains valent vraiment le coût! Bon, désolée, là tout de suite je n’ai pas d’exemples. J’avais 4000 choses à dire avant de faire cet article, mais je les ai un peu oublié, donc je m’arrête sur ces quelques mots :

VIVE LA VO! Ca n’a que du plus, et ça vaut le détour! Le seul petit défaut, ce sont les sous-titres, qui sont parfois foutrement nuls (souvent, oui oui.), mais ça, ce sera comme ça pour toujours. Alors profitons au moins des accents qui nous sont offerts! 😉

A toi de me dire si tu regardes des séries en VF (promis je te mordrais pas!), et quelles séries sont vraiment ratées en traduction?

Bisous bisous ! 

Publicités

1 dimanche, 2 films

Salut salut!

Aujourd’hui, parlons cinéma! J’avais prévu au départ de ne vous parlez que d’un film, mais bim bam boum! j’en ai regardé deux le même jour, MERVEILLEUX.

Alors, premier film de la journée : I, FRANKENSTEIN.

frankenstein2-blog-jpg_203407

Mais, ça parle de quoi, en 3 mots? gargouilles, démons, créature.

Oui, c’est un peu réducteur car le film dure quand même 1h30 (d’ailleurs on va en parler!), mais en un mot ou en mille, rien ne pourra sauver ce film.
Je n’ai pas l’habitude de faire des critiques négatives sur les films, mais ce soir je suis généreuse, donc c’est parti! En plus, ne nous voilons pas la face, c’est plus facile de dire des trucs mauvais que bons (un bon film : haaaaaa hiiii j’ai trop aimé c’était beau c’était juste c’était merveilleux VS un mauvais film : mais tu as vu cet acteur? il avait pas de vie le mec! Et puis l’histoire, où etait l’istoire bordel? Merci les effets spéciaux, mais ça fait pas tout! : see the difference? bien plus de mots pour un mauvais film!).

Bon, donc, je reprends : j’ai regardé ce film sans en attendre grand chose (en fait, j’en attendais rien du tout). J’avais lu le livre (le vrai livre de Mary Shelley), et en voyant la bande-annonce du film, j’ai tout de suite compris que les deux n’auraient de commun que le nom. Cependant, ma curiosité (et mon ennui mortel du dimanche) m’a poussé à regarder quand même. Le pitch, en plus des trois mots évoqués, c’est l’Homme créé par Frankenstein qui veut retrouver une vie paisible après été poursuivi et utilisé par des gens (respectivement les démons et les gargouilles). EN GROS. Et tout ça dans notre monde actuel (du moins pour la majorité du film). Je ne peux pas trop en dire plus, car en fait, l’histoire était nulle et bancale et nulle. J’ai dit nulle deux fois pour appuyer mon propos. Ce que je reproche particulièrement, c’est qu’on reste trop en surface : y’a pas du tout de recherche poussée sur les personnages, l’histoire de « la créature » n’est pas du tout développée. En gros on ne s’attache à personne car on ne connait personne. Bon, en même temps, en 1h30 y’a pas vraiment le temps de développer quoi que ce soit… Par exemple, dès les 30 premières minutes, un des personnages meurt, mais sincèrement, si c’était censé émouvoir (et je crois que c’était le cas) c’est raté. Ok, effectivement, c’est triste quelqu’un qui meurt, mais quand on l’a vu 5min en tout, bof bof niveau tristesse. Et puis en gros, on se sent toujours hors des personnages et de l’histoire. Y’a rien qui nous y accroche, sincèrement.

Les personnages n’étant pas tellement étudiés que le héros, la créature donc, se retrouve à notre époque, mais rien ne le perturbe. Qu’on soit au Moyen-Age ou au XXIe siècle, les gens utilisent exactement les même  termes pour parler, ils changent juste de vêtements et d’éclairages. Et notre créature dans tout ça, pas du tout perturbée, tout est normal. Juste une phrase pour parler d’une nouvelle époque « les humains ont changés », ou un truc comme ça. Alors il débarque en jean et sweat après avoir passer 200 ans dans la nature, il comprend tout le monde, et il s’adapte en deux secondes. Pas mal! De même, il a passé 200 ans seul dans la nature sauvage, MAIS il reste très civilisé et poli et tout et tout. Un peu brusque mais franchement rien de ouf. Alors soit on nous raconte ce qu’il a fait pendant 200 ans (rencontrer des gens, fonder une famille, ou chasser avec les lousps), soit on le fait comme il devrait être : bien plus sauvage!

Ce qui m’a aussi un peu perturbée, ce sont ces moments comiques qui ne devraient pas l’être. Je m’explique : certaines situations sont tellement ridicules, qu’au final elles nous font sourire alors qu’on est loin d’un film comique. Bon, OK, ça existe les films sérieux avec quelques moments drôles pour dédramatiser. Mais là, croyez moi, ce n’était pas du tout fait exprès. De même, les dialogues et le film en général finalement était très prévisibles : j’étais capable de faire les dialogues avant qu’ils ne passent à l’écran. On n’est jamais surpris et du coup… c’est plat.

Alors, le seul bon point du film, ce sont les effets spéciaux. Quoi qu’en même temps, de nos jours, les blockbusters se loupent rarement là-dessus (et heureusement, sinon il leur reste quoi?). C’est vrai que c’est pas mal foutu de ce côté là. Par contre (oui, j’ai pas envie de finir sur une touche positive), les démons ressemblent franchement à des méchants de dessins animés (donc pour faire peur on repassera) et les gargouilles sont franchement moches. Dommage!

Comme je ne voulais pas finir sur un film pareil, j’en ai regardé un autre le soir même! Et oui, quelle intelligence 😉

Le deuxième film du dimanche : l’Odyssée de Pi

tumblr_mqgrp3h4Hw1r0e9yco1_1280

Mais, ça parle de quoi, en trois mots? : solitude, croyances, folie

Bon, des mots pour décrire ce film, je pourrais en trouver des millions. Mais 3 mots c’est 3 mots., arrêtez de vouloir me sortir de mes objectifs! Alors, l’histoire en gros (toujours en gros), c’est le jeune Piscine Patel, aussi connu sous le nom de Pi, qui prend le bateau avec ses parents pour déménager au Canada. malheureusement, une tempête fait rage, et le bateau coule. A partir de là, Pi nous raconte son voyage en compagnie d‘animaux, ce qu’il a vu, ce qu’il a fait pour survivre, etc.

On suit ses aventures avec plaisir car c’est beau. On ressent des choses (en tout cas moi, j’en ai ressenti plein plein plein). Ce qui est fou, c’est que durant la plus grande partie du film, on est en compagnie seulement de Pi et du tigre, on ne voit qu’eux pendant plus d’1h (du moins je pense), et pourtant je ne me suis ni ennuyée ni lassée. J’étais réellement captivée par ce que je voyais. Déjà parce que les décors sont magnifiques (alors qu’en soit, c’est que la mer), et puis parce que l’acteur de Pi nous captive vraiment. C’est quand même lui tout seul qui fait le film, et pour ça, chapeau! Ensuite, j’avoue, j’aime bien tout ce qui se passe dans la nature, où il faut apprendre à se débrouiller avec ce qu’on a et tout (Man VS wild mon amour), donc là forcément j’ai été servie! On voit Pi se fabriquer un radeau, Pi se démener pour apprivoiser le tigre. On voit aussi Pi dériver, rêver, halluciner. On voit Pi se battre surtout. Et puis comme je disais, j’ai du mal à trouver les mots lorsque ce que j’ai à dire est positif. « C’était beau c’était juste c’était merveilleux ». J’ai adoré, du début à la fin, ça m’a fait voyager, vibrer, pleurer! Et puis la fin m’a réellement plu, la conclusion à cette belle histoire est tout aussi belle.

Si je ne vous conseille pas du tout le premier film (quoi que, si vous n’avez rien à faire après tout…), je vous conseille et reconseille toujours le long voyage de Piscine! Parce qu’il faut le voir, une fois, deux fois, 400000 fois. Voilà voilà!

Je mets plus de photos de Pi car c’était mieux, na!

tumblr_mz2b7rl2n51qbskx5o1_500

tumblr_n027zqLSaX1s6vxa3o1_1280

Cinéma : mes envies 2014

BONNE ANNÉE A TOUS!

Comme c’est le début d’une nouvelle année, la tradition serait de faire une rétrospective de mon blog! Malheureusement, il est encore un peu jeune pour ça. Du coup allez hop, un vrai article! Un article! Comme son titre l’indique, je vais vous parler de mes envies de films en 2014 (nooon, sérieux?). Bon, je les présente sans ordre particulier, sans les classer, c’est juste une liste infinie! Ça peut être trèeees long car j’adore le cinéma! Comme je suis super cool, je vous mets le lien vers la bande-annonce en cliquant sur le titre du film! 🙂

La Grande Aventure Lego

The-Lego-Movie-La-Grande-Aventure-Lego (2)

Ça, c’est pour mon côté enfant. J’aimais trop les Légo et j’avoue que j’ai toujours un petit faible pour eux. Les magasins Légo ça me fait rêver (et j’en ai un près de chez moi, youhouuu!), et donc ce film je VEUX le voir! En plus il y a Batman dedans (un autre de mes héros d’amour!). Un film pas de mon âge peut-être, mais je m’en fiiiiche!

La voleuse de livres

la-voleuse-de-livres-affiche

Celui-ci, je viens de le découvrir? En voilà le synopsis d’après Allociné : L’histoire de Liesel, une jeune fille envoyée dans sa famille d’adoption allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle apprend à lire avec le soutien de sa nouvelle famille, et de Max, un réfugié Juif qu’ils cachent sous leurs escaliers. Pour Liesel et Max, le pouvoir des mots ainsi que leur propre imagination vont devenir leur seule échappatoire face à la guerre.

Et ça à l’air top top top! Déjà parce qu’étant moi-même une grande fan de livre et du pouvoir qu’ils ont sur nous, je ne peux qu’adhérer! Et en plus car la seconde guerre mondiale est une période de l’histoire qui m’intrigue beaucoup. J’avais adoré La Rafle, et j’espère autant adoré celui-ci. Bon, je ne m’attends pas à ce que ces deux films soient identiques, bien au contraire, je pense qu’ils n’ont en commun que la période. Mais peu importe, je les compare et puis c’est tout! Bref, une belle découverte ! 🙂

Jack et la mécanique du Coeur 

jack-et-la-mecanique-du-coeur-affiche

Celui-ci, je l’ai lu en livre, et j’ai adoooooré! C’était un livre très très beau, et je l’avais vraiment dévoré! Du coup, j’attends de voir ce qu’ils ont pu en faire, et si c’est à la hauteur du livre! 🙂

L’histoire, la voilà: Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son coeur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le coeur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le coeur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté.

The Amazing Spider-Man 2 

149478

Je peux dire sans hésiter que j’avais bien plus aimé cette version du spider-man que la première avec Tobey Maguire. Désolée pour les puristes, mais celui-ci est plus fun, et moi le fun, c’est ce que j’aime! Il ressemble à un vrai adolescent et ça me plait. Donc, comme le premier m’avait beaucoup plu, c’est avec impatience que j’attend le second. D’autan plus que l’univers Marvel, j’adore! J’aime beaucoup lire des Comics, et j’ai justement celui-ci a commencé, héhé! 🙂 J’ai vu plusieurs bande-annonce, et elles me plaisent toutes, donc dès qu’il sort, ciné!

X-men : Days Of Future Past

x-men-days-of-future-past

Je n’ai pas été une fan des X-men de la première heure. D’ailleurs, ce n’est que très rarement que j’en ai regardé un en entier. Mais c’est plutôt cool, et puis bon, c’est encore un Marvel (ô joie!). En plus, il y a des acteurs que j’apprécie bien comme Jennifer Lawrence, Ellen Page et oh! Omar Sy! Et ça c’est beau! Un petit Frenchy reconnu à l’étranger. Bien sûr ce n’est pas la seul mais ça me fait toujours plaisir 🙂

La planète des singes : l’affrontement

affiche-preventive-us-du-film-la-planete-des-singes-l-affrontement-11053107roerw

Décidément, aujourd’hui vous allez en apprendre sur moi! Dans ce film, deux autres amours de ma vie : James Franco et les singes. Bon, pour James, j’avoue, je l’aime dans les films que je vois de lui, mais je n’en suis pas encore arrivée au point où je vois voir absolument tous les films qu’il a fait (ce qui m’est déjà arrivé pour d’autres!). Par contre les singes, là je veux bien les voir dans tous les films! Je ne sais pas trop d’où me vient cette passion saugrenue, mais j’adore les singes. Oui voilà. Bon, en plus de ça, j’avais aimé le premier film, donc j’ai envie de voir les prochains. Et encore désolée pour les puristes, mais je n’ai pas vu les tout premiers premiers. Un jour viendra!

Dragons 2

dragons_2_affiche_00

Encore une des amours de ma vie (quoi? comment ça j’en ai beaucoup? et alors? L’amour c’est inépuisable d’abord!) : les films d’animations. Pixar, Dreamworks, Disney, Ghibli, pas de jaloux, je les aime tous! C’est avec grand plaisir que je retrouve dragons, qui m’avait déjà beaucoup plu à l’époque! Pourtant les vikings, tout ça, ce n’est pas un univers qui me passionne. Mais dragons c’est trop mignon et punchy! Tout ce qu’il faut. Petit bonus : le premier était sorti le jour de mon anniversaire, il marquait un point dans mon coeur 😉

 

Il y aussi le troisième Hunger Games. Je n’ai pas encore vu le 2, mais promis c’est prévu pour très bientôt! Bien que j’avais 1000 fois préféré les livres, le film était vraiment bien et j’ai vraiment envie de suivre cet univers jusqu’à la fin 🙂
Et également le troisième Hobbit. Je viens de voir le premier et le deuxième, et je ne pensais pas que ça me plairait autant! Surtout que le deuxième finit vraiment n’importe comment. Je n’en dis pas plus, mais en tout cas, ils ont bien joué sur le suspens 😉

 

Et si vous vous demander si je ne regarde que des blockbusters américains, la réponse est non. C’est juste que c’est de ces films dont j’ai entendu parler en premier, et que oui, aussi, j’aime bien. Tous les blockbusters ne sont pas bons à prendre, mais tous ne sont pas bons à jeter non plus. De même que tous les films d’auteurs ne sont pas géniaux 🙂

Voilà, bisous bisous! 

Cinéma : Les enfants loups Ame et Yuki, de Mamoru Hosoda

20090421

L’histoire : Hana est une jeune fille comme les autres qui suit des cours à l’université. Elle y rencontre Ookami, qui l’intrigue beaucoup et dont elle tombe amoureuse. Au fil des jours, leur relation évolue et le jeune homme, confiant, lui annonce son grand secret : c’est une homme-loup, le dernier de sa lignée. Plus tard, Hana accouchera d’une petite fille Yuki, et d’un petit garçon, Ame, qui sont tous deux des enfants loups, à l’image de leur père. Après un tragique accident, Ookami mourra et Hana va décider qu’il est temps de quitter leur petit appartement pour acheter une maison à la campagne, loin de toute civilisation, afin de protéger le secret de ses enfants. On y suit donc leur vie dans leur nouveau chez eux, les relations qu’ils tissent et les difficultés qu’ils rencontrent. On voit aussi les enfants grandir, évoluer, et vouloir décider par eux-même.

Je l’ai regardé récemment et autant vous dire que j’ai été très émue (et que j’ai pleuré toute les larmes de mon corps. Bonjour la sensibilité!). C’est un film vraiment beau et tendre. Les personnages sont hyper attachants, on les aime très vite. Hana est une femme très forte et elle m’a beaucoup étonnée. Elle vit sa vie avec un sourire constant, toujours zen, et surtout fait tout (mais vraiment tout tout tout!) pour rendre ses enfants heureux et leur offrir une vie agréable. Une force de caractère hors du commun vous dis-je! Incroyable. Et Yuki et Ame, si mignons. J’ai craqué!

Ce film est tout à la fois : beau, drôle, touchant, génial, merveilleux! De plus, on découvre le Japon côté nature, et c’est splendide! C’est 2h de pur bonheur, et j’ai déjà envie de le revoir! Alors je vous le conseille! (encore oui. Je conseille tout le temps…)

 

Enjoy! 

LES+ENFANTS+LOUPS+PHOTO3

LES+ENFANTS+LOUPS+PHOTO4

les-enfants-loups-ame-yuki-8978

TV : Les nouveaux explorateurs

Salut les petits chats! (les surnoms un peu neuneus, moi j’aime bien). Aujourd’hui, un article plus heureux! Parce que vive la vie tout de même! alors, parlons télévision, parlons documentaire! Mais pas un docu chiantesque, non, non, un docu qui me fait envie tous les jours! Un docu vraiment intéressant et drôle en même temps, j’ai nommé (roulement de tambours!) les nouveaux explorateurs! 

nouveaux-explorateurs

Alors, ce petit docu passe sur canal +, mais à ce que je sais, il est accessible en clair. C’est à 13h05 (je fais de la pub gratuite, c’est sympa non?) (rediffusé sur canal + décalé en fin d’aprem) et ça vaut vraiment le coup d’oeil! En plus, c’est pendant les vacances scolaires, donc plutôt pratique (pour moi en tout cas, haha)

Le principe est simple : un petit monsieur ou une petite dame va dans un pays pour nous le faire découvrir. Ils ont une carte impressionnante de destinations déjà visitées, et j’espère bien qu’il y en aura encore plein! Ensuite, chacun des explorateurs a une spécialité : le cuisto, le graffeur, la citadine, celui qui visite les zones de guerre, etc etc. Tout plein de sujets tous plus intéressants les uns que les autres, en somme! J’ai une petite préférence pour le graffeur, Julien Seth Malland, mais bon, ce n’est que personnel, ça vient de ma passion pour l’art de rue. En tout cas, je les trouve tous sympathique (plus pratique pour dormir chez des inconnus!) et ils arrivent toujours à nous faire découvrir des choses, que ce soit des pays peu connus ou des quartiers incroyables, des restos ou des bureaux, une forêt ou la banquise. De quoi donner envie de voyager aux quatre coins du monde! Enfin, ils nous font découvrir des gens comme nous, mais qui essayent tous de changer un peu les choses, de faire un geste : pour les autres, pour la planète, pour leur pays. Allez zou, je vous laisse sur ces quelques photos. C’était une simple note pour partager ça, mais le mieux, c’est que vous essayiez, un jour 😉

8968_10151562189921068_138495581_n

74921_10151406729421068_1900771950_n

150408_10151548366746068_2046009344_n

537574_10151348936851068_859471987_n

644679_10151583826971068_31694842_n

945928_10151673065331068_84301542_n