Share the love

Cette très jolie illu' appartient à Karen Hofstetter!
Cette très jolie illu’ appartient à Karen Hofstetter!

Salut les petits chats!

Depuis un moment, je pensais faire un article tout mignon choupi sur un sujet qui me touche beaucoup (j’ai un petit côté cul-cul, oui.) : l’Amour, the Love, enfin tu vois quoi : des petits coeurs partout et du bonheur. Je veux faire cet article depuis longtemps, et puis en fait il s’avère que je vais le faire en pleine période de St-Valentin. C’est pas forcément fait exprès, mais bon, voilà, je me met dans le rang, on va dire (quoi que j’aurai pu faire pire et parler de Fifty shades of Grey!).

Du coup, ça risque d’etre supra nian-nian, et un peu du vomi de joie et tout, donc si tu as juste envie de rester dans un état de tristesse, ne lit pas cet article. Quoi que je n’ai pas la prétention de penser qu’il va vous rendre heureux non plus!

Alors l’Amour au tout début c’est une famille. Ma famille, je l’adore. On s’aime beaucoup. Pourtant, on a un rapport très pudique les uns aux autres : on ne se dit jamais « je t’aime » ouvertement. On le sait, c’est tout. J’ai plein d’amis dont leur parents leur disent je t’aime souvent, et je trouve ça cool. Enfin, c’est agréable je suppose. Pourtant, je sais très bien que pour autant mes parents ne m’aiment pas moins. Ils ne me le disent pas, c’est tout. Et moi non plus en retour, en fait. C’est comme ça, c’est un peu une règle qui s’est établie au fil du temps. Pas qu’elle soit vraiment puissante, on pourrait se dire qu’on s’aime sans faire d’émeutes, mais on vit bien sans. Alors ma famille, je l’aime. Dans sa pudeur et dans son Amour silencieux.

Ensuite, il y a les amis. Ma meilleure amie, par exemple, pour qui je vous un Amour incommensurable depuis maintenant 16 ans (ça nous rajeunit pas…) et encore une fois totalement pudique. C’est étrange décidément! Mais encore une fois, on sait parfaitement qu’on s’aime pour une vie entière, quoi qu’il arrive, peu importe qu’on s’éloigne, qu’on n’ait moins le temps de se voir, peu importe les routes différentes que l’on prend. On est là, toute les deux, comme des soeurs que rien n’arrêtent. On a fait les 400 coups, des trucs parfaitement débiles, ou s’est roulés dans des duvets pour faire les chenilles, et on elle est toujours là en pensées même si 350km nous séparent. Et même si 1 milliards nous séparaient. Et même si on absolument différente en tellement de points. Vraiment complètement différentes! Mais on forme un beau duo.
Et puis il y a tous ces amis, les nouveaux les anciens, ceux pour qui tu ferais tout et n’importe quoi, ceux avec qui tu as envie de passer plein de temps et de rire jusqu’à avoir des crampes. Tout ces amis que j’aime et que je remercie de me supporter, avec qui je partage des sushis ou un appartement durant une semaine, des petits moments de tristesse et de grands moments de bonheur, des goûts musicaux loufoques, ou encore a lecture de livre pour Ados qui parle de loups-garous (mais qui ne porte pas le nom de Twilight. Quand même.)

Et puis alors il y a l’Amoureux. Tout ça c’est une longue histoire qui commence par moi-même lutant contre les gens Amoureux qui me rappelaient que j’étais un échec amoureusement parlant. Ceci est une longue histoire tout à fait inintéressante (comme si le reste de cet article était un intéressant, évidemment), donc on passe directement à… roulement de tambour… l’Amouuuuur. Qui en fait existe, pour tout le monde et au moment où franchement, on a d’autres chats à fouetter. Mais je suis aujourd’hui absolument convaincue qu’il existe, pour toi aussi mon petit! Donc voilà, il y a 3 ans, un mec tout à fait normal, qui n’a rien d’un mannequin ou de Joseph Gordon Lewitt, est arrivé, tout sourire, tout marrant, comme une goutte de joie dans une vie pleine de « raaaaaaaaaaaaaaah j’en ai marre » (la mienne, donc.). Ce garçon donc, il s’appelle l’Amoureux (enfin en vrai de vrai, il a quand même un prénom et un nom de famille). l’Amoureux est un être tout a fait gentil, je dirai même merveilleux, je dirai même incroyable, je dirai même super-méga-giga chouette. Au début c’était juste une goutte de bonheur, maintenant c’est carrément un océan de joie qui déferle sur moi mais qui ne me noie pas (avant, j’étais poète). L’Amoureux pour me faire rire il fait l’Ours quand il baille (je suis bon public.) (il est doué en imitation!), il fais semblant de ne pas voir mes petites surprises quand elles sont mal cachées, pour me faire plaisir. l’Amoureux me rend heureuse, chaque jour, juste comme ça, parce que c’est ça l’Amour. Etre heureux ensemble. Et étrangement, je t’aime, on se le dit tous les jours, plusieurs fois. On sait que même sans le dire, on s’aime, mais on se le dit quand même.

‘Cause all I need
Is the love you breathe
put your lips on me and
I can live underwater,
underwater, underwater

Alors voilà, partager l’Amour avec tout plein de monde, soyez heureux ensemble et je vois envoie plein de coeurs! Voilà ❤

Publicités